Guide d’achat d’un véhicule tout-terrain usagé

Acheter un véhicule tout-terrain (VTT) d’occasion peut représenter un investissement important. Bien qu’un modèle de seconde main soit un choix avisé ne serait-ce que pour le prix, les acheteurs doivent tout de même s’assurer du bon fonctionnement du VTT avant d’en faire l’acquisition. Voici une liste de choses à vérifier afin de faciliter votre magasinage.

Les pneus

Les pneus des VTT peuvent être dispendieux à remplacer et comme pour une voiture, ceux-ci sont essentiels pour une bonne conduite. Vérifiez la bande de roulement de chaque pneu sur toute sa circonférence et remarquez la présence de marques d’usure inhabituelles aux extrémités (pneu manque d’air), au centre (pneu trop gonflé) ou d’un seul côté (problème de permutation ou d’alignement), fissures ou bouts de caoutchouc manquants.

Le moteur et le châssis

Regardez l’état général du moteur et du châssis (cadre) pour déceler tous dommages potentiels comme des fissures ou des bosses. La plupart des VTT ont des traitements antirouille donc si vous voyez de la rouille, cela peut être un signe de fissures qui nécessiteront des réparations de soudure. Nettoyez autour des joints de culasse et des valves pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuites d’huile. Vérifiez l’état des câbles des freins, sans oublier les filtres à air, ceux-ci ne doivent pas être trop sales.

À l’aide de la jauge d’huile, regardez l’état de celle-ci. Il ne devrait pas y avoir de particules et l’huile devrait être dorée et non blanche ou foncée. Vérifiez aussi les autres liquides comme le liquide de refroidissement.

L’essai routier

L’idéal c’est de l’essayer dans les conditions d’utilisation, si c’est possible. Faites un démarrage à froid d’abord, puis à chaud : ça doit démarrer du premier coup dans les deux cas. Vérifiez que le système de 4×4 embarque et débarque facilement. Pour la transmission, portez attention aux changements de vitesse qui doivent se faire en douceur et sans bruits bizarres. Assurez-vous que les freins fonctionnent bien. Finalement, lâchez le guidon sur quelques mètres pour voir si le véhicule garde sa trajectoire et ne dévie pas.

La durée de vie d’un VTT peut varier, car ceux-ci sont utilisés dans toutes sortes de conditions. Un véhicule bien entretenu et conduit sur des sentiers peut avoir une durée de vie de 15 à 20 ans alors que ceux utilisés sur des terrains plus sauvages auront peu moins de durée. En vérifiant l’état général, vous devriez avoir une bonne idée de l’utilisation du véhicule, mais il est toujours bon de demander l’historique au vendeur. Demandez-lui aussi le NIV (numéro d’identification du véhicule). Vous pouvez dès maintenant vérifier si le véhicule usagé appartient bien au vendeur, et s’il y a encore une créance sur le véhicule.

Tout est bon ? Il ne restera plus qu’à faire les démarches auprès de la SAAQ et de votre assurance automobile pour être en règle, et commencer à avoir du plaisir sur votre VTT.