5 conseils pour protéger votre voiture du froid extrême

L'hiver canadien peut être incroyablement cruel pour votre voiture. Bien que les voitures modernes soient construites pour supporter le choc, voici quelques conseils à garder en tête pour l’entretien hivernale de votre voiture.

Allez-y doucement sur le moteur

Les voitures modernes sont conçues pour démarrer à froid et bien fonctionner lorsque les températures extérieures descendent jusqu’à -50 °C. Cependant, ce n’est pas parce que véhicule démarre au quart de tour, qu’il est heureux de le faire. Lorsqu’il fait très froid, les huiles et les autres substances lubrifiantes dans le moteur s’épaississent et sillonnent moins bien. Pendant le temps que le bloc moteur se réchauffe suffisamment afin de faire circuler l’huile, certaines composantes mécaniques subissent une usure prématurée et inutile.

Faire réchauffer votre voiture avant utilisation gaspille du carburant et pollue; un moteur très froid ne fonctionne jamais de manière optimale.

Pour conduite hivernale optimale, chaque fois que les températures descendent en dessous de -15 °C, il est judicieux de préparer votre voiture avant de la démarrer (à moins que ce soit une de ces voitures avec un isolant thermique pour l’huile). Tout ce que vous avez à faire est de brancher le chauffe-bloc moteur de votre voiture quelques heures avant de la conduire. Si votre véhicule n’en possède pas, vous pouvez en acheter un et l’installer.

Bien évidemment, si vous utilisez de l’huile synthétique pour votre voiture, ou si vous vous garez dans un espace chauffé, vous n’aurez pas à vous en soucier.

 

Allez-y doucement sur la batterie

Quand une voiture ne démarre pas par temps froid, une batterie morte en est souvent la raison première. Les températures glaciales peuvent geler les solutions conductrices dans la batterie, lui faisant ainsi perdre environ un tiers de son énergie. Pire encore, une batterie congelée peut se fissurer. Protéger votre batterie en hiver devrait être une priorité.

S’assurer que la batterie est en bon état devrait figurer en haut de votre liste des vérifications à faire pour l’entretien adéquat de votre véhicule pendant la saison hivernale. Si la batterie a plus de 3 ans, ou s’il y a de la corrosion visible, vous devrez envisager d’en acquérir une nouvelle. Un certain nombre options différentes existent également. Vous pouvez acheter une couverture pour la batterie ou un dispositif de chauffage électrique que vous pouvez brancher dans votre garage.

Vous pouvez aussi vous équiper d’un démarreur de batterie portable, d’un bloc d’alimentation de poche avec une batterie de haute puissance.

 

Pensez à vos pneus

Pour chaque baisse de température d’environ 10 °C, vos pneus perdent environ une livre de pression – l’air se contracte quand la température chute. Lorsque vous n’avez pas de pneus neige, une faible pression dans les pneus améliore la traction. Conduire avec une pression excessivement basse est risqué, car cela nuit à vos aptitudes de conduite. En général, il est préférable de prendre la route avec des pneus d’hiver (obligatoire au Québec entre le 15 décembre et 15 mars) ; Si vous n’en avez pas, vous devez vous assurer que la pression des pneus ne baisse pas trop.

 

Soyez vigilants avec vos essuie-glaces

Vos essuie-glaces sont essentiels à une bonne visibilité par temps froid. Chaque fois que vous stationnez votre voiture à l’extérieur, assurez-vous de retirer les essuie-glaces du pare-brise. Cela évitera qu’ils n’amassent de la glace, gèlent et se fissurent. Vous devez également vous assurer que le liquide lave-glace est de bonne qualité et de circonstance. Il en coûtera quelques dollars le gallon, mais ce dernier ne gèle pas et n’obstrue pas les gicleurs de liquide lave-glace.

 

Assurez-vous que le mode quatre roues motrices fonctionne

Si vous ne conduisez pas beaucoup hors route, il est probable que vous ne touchiez jamais au bouton 4WD (4 roues motrices). En hiver, cependant, le mode 4×4 est toujours une bonne idée, même lorsque vous conduisez sur une surface correctement pavée. Vous aurez une meilleure adhérence et un meilleur contrôle, même lorsque la chaussée est glacée et glissante. Si vous n’avez pas utilisé votre mode 4WD depuis un certain temps, vous devez vous assurer qu’il fonctionne bien avant l’arrivée de l’hiver.

Un dernier conseil : gardez votre réservoir d’essence plein. Un réservoir avec un niveau trop bas de carburants invite à la condensation et à la contamination de l’eau.

Amener votre voiture pour un contrôle technique avant l’hiver permet de vérifier toutes ces choses et plus encore. Le mécanicien pourra s’assurer que les courroies et les tuyaux sont en bon état, que la fonction dégivrage du pare-brise fonctionne adéquatement et qu’il y a suffisamment de liquide antigel.