Les voitures autonomes : comment veillent-elles à notre sécurité?

Les voitures autonomes ne se cantonnent plus seulement dans les films de science-fiction futuristes. Vous ne les voyez peut-être pas encore passer sur la Transcanadienne, mais les constructeurs automobiles sont en train de les tester, les conduire et les retravailler. C’est inévitable, elles arriveront sur le marché dans un avenir (relativement) proche.

Votre bien-être demeure notre première priorité. Nous vous recommandons d’évaluer sérieusement si une rencontre en personne est nécessaire. Visitez notre Centre d’aide pour plus de détails.
 
Voici comment les voitures autonomes devraient assurer votre sécurité sur la route :

 

Réduire la probabilité d’erreurs humaines

Avant que les voitures autonomes soient offertes au public, elles doivent « savoir » réagir à toutes les situations qui peuvent survenir — qu’il s’agisse d’un piéton qui traverse la rue, d’une bourrasque de neige ou d’un chauffard qui vous talonne de trop près. Les conducteurs se servent de leurs sens et de leurs aptitudes pour se rendre du point A au point B en sécurité, mais ils ne sont pas parfaits. Le but des voitures autonomes est d’éliminer les erreurs humaines et ainsi réduire le nombre d’accidents.

 

Quels sont les niveaux d’autonomie des véhicules?

Bien que les voitures pleinement autonomes ne soient pas encore offertes, de nombreux véhicules ont un certain niveau d’autonomie. En bas de l’échelle, vous avez les freins automatiques et les régulateurs de vitesse (niveau 1). En haut, votre voiture peut conduire toute seule dans la plupart des situations, mais pas toutes (niveau 4). Nous sommes présentement au niveau 3 : les conducteurs doivent toujours prendre en charge les situations délicates. Voici une description rapide des niveaux d’autonomie :

  • Niveau 0 : Aucune automatisation.
  • Niveau 1 : Fonctions automatiques mineures comme un régulateur de vitesse.
  • Niveau 2 : La vigilance du conducteur est requise, mais certaines fonctions peuvent être automatisées.
  • Niveau 3 : Dans certaines conditions de circulation, la voiture peut conduire de façon entièrement autonome. Mais les conducteurs doivent demeurer alertes et aptes à prendre le contrôle d’une seconde à l’autre. À ce niveau, l’intelligence artificielle est votre copilote (jetez un œil à ces modèles Tesla avec pilote automatique).
  • Niveau 4 : La voiture peut exécuter elle-même de façon sécuritaire les manœuvres dans tous les scénarios, comme la conduite en ville. Un conducteur doit toujours être assis au volant, mais la plupart du temps il n’a pas besoin d’intervenir.
  • Niveau 5 : La voiture est complètement autonome. À ce niveau, il n’y a même plus de volant ou de conducteur.

Comment fonctionnent les voitures autonomes?

Toutes les technologies de pilotage automatique reposent sur trois éléments fondamentaux :

  • La connectivité
  • Des capteurs
  • Un logiciel

Par connectivité, nous entendons la capacité de la voiture à récolter des renseignements importants qui peuvent influencer la conduite, comme la circulation et les conditions routières, la météo, les cartes et les zones de travaux.

De nombreux capteurs existent déjà dans les nouvelles voitures. Chaque fois que vous utilisez l’aide au stationnement, un avertisseur de collision frontale ou un système de surveillance des angles morts, les capteurs de votre voiture balaient leur environnement. Dans les voitures entièrement autonomes, ils peuvent comprendre des radars, des caméras et des sonars.

Les capteurs ne peuvent fonctionner sans les logiciels qui colligent rapidement les données de l’environnement et de la connectivité pour contrôler ensuite la direction, le freinage et l’accélération. Ce sont ces logiciels qui permettent aux voitures de devenir complètement autonomes. Les entreprises se concentrent donc actuellement sur leur développement.

Si on pense au fait que les voitures sont devenues accessibles il y a seulement un siècle, nous avons parcouru plus de chemin que même Henry Ford aurait pu imaginer.

Attendez-vous à voir un jour des voitures autonomes de niveau 4 et 5. Le niveau 3, celui de l’automatisation conditionnelle, est à notre portée. Si vous recherchez des voitures équipées de cette technologie, allez voir les Audi A8 ou d’autres modèles similaires sur Kijiji Autos.

N’arrêtez pas votre lecture!

Voici d’autres articles qui pourraient vous plaire: