Joël Bouchard, un polymathe condamné à l’excellence!

Pas de doute, les prochaines semaines pour l’Armada de Blainville-Boisbriand seront cruciales afin de permettre à l’organisation d’atteindre la prochaine étape.

Sacrés grand champion de la saison régulière, les hommes de Joël Bouchard auront beaucoup à accomplir en séries, s’ils souhaitent soulever la coupe cette année. Cependant, la domination de l’équipe des Basses-Laurentides aura confirmé la tradition d’excellence qui précède la courte histoire de la formation. Avec une récolte de 107 points cette année, la flotte laurentienne aura prouvé qu’elle fait partie des organisations les plus constantes du circuit. Voici donc quelques passages de mon entretien avec le directeur général et entraineur-chef de l’Armada, Joël Bouchard, à l’aube des séries éliminatoires.

Rencontré dans les couloirs du Centre Robert-Guertin lors du dernier weekend de la saison régulière, le pilote de l’Armada a fait un léger bilan de la présente saison. « Des bons   ̎Kids  ̎ qui achètent ce que l’on fait. Nous sommes chanceux à l’Armada depuis le début de l’organisation d’avoir de si bons jeunes. Je suis demandant, et même  ̎tough  ̎, ce n’est pas facile et certainement pas fait pour tout le monde, mais je sens que les jeunes prennent leurs places là-dedans et ils sont confortables. Pour moi c’est une autre saison à l’image du groupe qui est ici »  explique-t-il. Parce que la question identitaire est bien définie au sein de l’organisation, et ce, depuis le tout début. « Les gars semblent comprendre cet élément-là. Nous avons plusieurs vétérans qui ont grandi dans l’organisation et qui comprennent ce que nous faisons ici, donc ce sont les gars qui tracent cette ligne de conduite. Si des joueurs qui arrivent de l’extérieur n’y adhèrent pas, généralement ils ne restent pas longtemps avec nous » ajoute l’entraineur. Ce qui laisse croire que l’organisation ne présente pas beaucoup de failles avec une telle éthique de travail qui règne au sein du groupe. « On n’est pas parfait, loin de là. Par contre, on apporte beaucoup d’ajustements. On veut continuellement s’améliorer comme équipe et ça amène des résultats. Je crois que nous sommes l’équipe qui a joué le plus de matchs éliminatoires dans la ligue et même au Canada depuis notre arrivée. Alors tant qu’il y aura un tableau indicateur, nous jouerons pour gagner » ajoute Bouchard.

L’addition de Drake Batherson

Acquis lors de la dernière période de transaction, Drake Batherson a connu une certaine période d’adaptation qui aura été bénéfique au final pour l’attaquant. Après l’avoir vu évoluer au sein de l’équipe canadienne lors du dernier Championnat mondial junior, il était clair dans la tête de Joël Bouchard que Batherson cadrait parfaitement au sein de son équipe. « On aimait son offensive. Mais comme tous les joueurs qui s’amènent à la période des fêtes, il y a une certaine adaptation à faire. Comme j’ai mentionné, je suis exigeant donc j’apporte des correctifs et j’ai des attentes. Mais ça aura été la même chose avec (Alex) Barré-Boulet et (Pierre-Luc) Dubois l’an dernier et regarde leur saison présentement. Alors, pour Drake (Batherson) disons que sa constance n’a pas été extraordinaire, mais quand les étoiles sont alignées, il devient très dangereux » explique Bouchard.

 

Finalement, l’Armada sera certainement une équipe à surveiller en séries de fin de saison. Il pourrait peut-être s’agir de la dernière chance pour Joël Bouchard de mettre la main sur le trophée du Président puisque son nom circule régulièrement dans la grande ligue. Est-ce qu’il s’y voit dès l’an prochain? « Ce que je demande à mes joueurs c’est d’être dans le moment présent. Moi je suis entraineur-chef, directeur général, président et propriétaire d’une équipe que j’adore, je n’ai pas de boule de cristal, mais si je demande à mes joueurs de  ̎focuser̎ sur ce qu’ils ont à faire et que les bonnes choses vont arriver, je vais faire de même, et s’il y a des choses qui doivent arriver, on prendra ça dans le temps comme dans le temps, mais le temps ce n’est pas maintenant » mentionne le principal intéressé. C’est donc dire que le grand patron prêche par l’exemple ce qui, par le fait même, fait en sorte qu’il condamne son organisation à l’excellence.

*L’Armada commencera ses séries éliminatoires le jeudi 22 mars contre les Foreurs de Val d’or.

N’arrêtez pas votre lecture!

Voici d’autres articles qui pourraient vous plaire:

Nouvelles

Un but signé Tristan Bérubé

C’est certainement la principale source de motivation pour chaque joueur. Alors que pour certains, mettre la rondelle dans le filet est monnaie courante, pour d’autres,…

shares
comments
Nouvelles

Transaction LHJMQ 2018 : Le bilan

Encore une fois cette année, des dizaines de joueurs du circuit Courteau ont changé d’adresse dans l’objectif d’aider leur nouvelle équipe à performer. Cette période…

shares
comments

Ça vous inspire?

Voici ce qui se trouve près de vous sur Kijiji en ce moment.

Vous en voulez plus?

Découvrez toute la sélection d’annonces sur Kijiji.

Voir les annonces