Avec les Lecavalier et Crosby?

Océanic de Rimouski
Pas de doute, lorsque vous mentionnez les noms de Sidney Crosby et Vincent Lecavalier aux résidents de Rimouski, vous évoquer bien plus que des souvenirs. C’est un retour aux belles époques ou les Rimouskoises et Rimouskois réalisent à quel point le hockey de la LHJMQ marque non seulement le début de brillantes carrières, mais aussi le passage d’athlètes d’exception qui laissent une empreinte sur une communauté.

Plus de dix ans ont passés depuis le passage de ces deux vedettes dans la région du Bas-Saint-Laurent et encore aujourd’hui, on attend le retour d’un joueur qui pourra soulever les passions pour quelques années. Et bien cette étape est peut-être enfin arrivée et elle a un nom, Alexis Lafrenière. Premier choix au total lors du dernier repêchage de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec, le jeune homme de St-Eustache, reconnaît que cette journée a été très spéciale. « On était au courant que c’était une possibilité de sortir comme premier choix au total, mais ce fut tout de même incroyable! Ça été tout un honneur.» Ce vote de confiance en dit long sur ce que l’organisation pense de lui et Lafrenière réalise bel et bien que sa sélection chez l’Océanic vient avec des attentes. « C’est certain que ça vient avec une certaine pression et je suis bien avec ça, mais présentement, je me concentre juste sur mon jeu. Pour l’instant c’est ça qui est important » explique Alexis Lafrenière lorsque joint au téléphone. Maintenant membre à part entière de l’organisation pour la saison 2017-2018, le jeune homme y va un objectif à la fois. « L’an passé, j’avais pour objectif de connaître la meilleure saison possible au niveau midget AAA et je crois que ça a fonctionné. Ensuite, à mon arrivée au camp, mon désir était de ne pas retourner dans le midget, chose que j’ai réussie. Maintenant, je veux juste m’améliorer tout au long de la saison comme joueur de hockey.» explique le nouveau numéro 11 de l’Océanic. Parce que Lafrenière sait très bien que ça prend énormément de travail pour connaître du succès comme ses prédécesseurs. « C’est flatteur de se faire comparer à eux, se sont deux excellents joueurs (en parlant de Sidney Crosby et Vincent Lecavalier), mais en même temps, je veux faire mon propre chemin comme athlète. » explique-t-il. « J’ai encore beaucoup de facettes de mon jeu à améliorer et c’est ce que je veux travailler avec Serge (Serge Beausoleil, entraîneur-chef de l’Océanic ), cette saison.» renchérit-il.

Chose certaine, Alexis Lafrenière est tombé dans une bonne organisation qui sait comment travailler avec les joueurs d’exception. D’ailleurs, l’équipe a récemment ajouté du personnel afin de gérer l’enthousiasme médiatique derrière le jeune homme. Un travail qui s’avère de longue haleine pour la formation puisque le joueur de 15 ans sera un rouage important de l’attaque de Rimouski pour au moins les 3 prochaines années. Il sera intéressant de voir où Lafrenière sera sélectionné lors de son année d’éligibilité dans la LNH en 2020. Mais d’ici là, espérons qu’on puisse revivre la folie que peut procurer un joueur d’exception dans le circuit.

Article précédent Le saviez vous? Kijiji est partenaire de la LHJMQ Suivant L’état des forces 2017-2018
LHJMQ 76 dans la série