Des avenirs dans la LHJMQ plus qu’incertains

La fin de la saison régulière dans la LHJMQ marque année après année, la fin d’une époque pour plusieurs joueurs du circuit. Que ce soit parce qu’ils ont atteint l’âge fatidique de 20 ans, ou simplement parce qu’ils sont réclamés par leur équipe professionnelle, ces joueurs laissent généralement un grand vide pour leur organisation respective. La saison 2016-2017 n’y échappe pas, plusieurs grands noms quitteront tandis que d’autres pourraient quitter et plusieurs équipes auront fort à faire afin de remplir les postes qui deviendront éventuellement vacants.

Tout d’abord, commençons avec les deux finalistes du circuit. Chez les Sea Dogs, les pertes des 20 ans en Lmama, Smallman et Highmore sont très significatives. Ils font partie du noyau de leader de St-Johns et leurs départs se feront certainement sentir. Cependant, un autre joueur de l’organisation risque de se retrouver sous d’autres cieux en septembre prochain, non en raison de son âge, mais davantage grâce à ses prouesses sur la glace. Le défenseur Thomas Chabot devrait s’aligner avec les Sénateurs d’Ottawa la saison prochaine. Après avoir commencé la saison avec l’équipe de la capitale nationale, Chabot a connu une saison exceptionnelle avec son club junior ayant par ailleurs remporté plusieurs honneurs individuels. Gageons que les Sénateurs seront en mesure de lui trouver une place de choix dans leur alignement l’an prochain.

Chez l’Armada, le gardien Samuel Montembeault complètera son stage junior prochainement. La recrue, Françis Leclerc, aura fort à faire la saison prochaine afin de faire oublier le gardien vedette.  On ne peut passer sous le silence également le dossier de Pierre-Luc Dubois. Être repêché tout juste après Auston Matthews et Patrick Laine vient avec énormément de pression. Dubois aura connu une saison en deux temps et il aura beaucoup à prouver aux dirigeants des Blue Jackets s’il souhaite se retrouver dans l’Ohio la saison prochaine.

Ailleurs dans le circuit, plusieurs joueurs pourraient quitter leur équipe prématurément. À Gatineau par exemple, le meilleur pointeur de la LHJMQ cette saison, Vitalii Abramov, pourrait également se retrouver chez les professionnels. Le petit attaquant aura connu une saison de 104 points en plus d’être rappelé par les Blue Jackets en séries éliminatoires, sans toutefois disputer une seule rencontre. Abramov voudra certainement prouver qu’il peut devenir un joueur d’impact malgré sa sélection au 4e tour au dernier encan de la LNH.  À Charlottetown, sans surprise, Daniel Sprong devrait faire le saut avec les Penguins de Pittsburgh la saison prochaine. Sprong n’aura disputé que 31 parties cette saison avec les Islanders ayant obtenu 59 points, dont 32 buts, en plus d’accumuler 20 points en 12 rencontres éliminatoires. L’attaquant devra toutefois prouver qu’il a atteint une certaine maturité s’il désire se joindre à Crosby et sa bande en 2017-2018.  Finalement, Nicolas Roy fait également partie des joueurs qui pourraient commencer la saison prochaine dans le circuit de la LNH. Roy a connu une fois de plus, une saison impressionnante. En 53 matchs, le centre format géant a récolté 80 points, dont 36 buts, en plus de connaître un parcours intéressant en série de fin de saison où il aura obtenu 21 points en 17 rencontres. Le manque d’attaque et de profondeur des Hurricanes de la Caroline pourrait jouer en sa faveur l’an prochain, reste qu’il doit saisir l’occasion.

Des changements derrière le banc

Ce n’est pas qu’au niveau des joueurs que les équipes sont sujettes aux changements. Certains entraîneurs pourraient évoluer ailleurs l’an prochain. À Shawinigan par exemple, Claude Bouchard ne sera pas de retour au poste d’entraîneur-chef, bien qu’il  demeure dans l’organisation. Par contre, le dossier à surveiller cet été est celui de Joël Bouchard avec l’Armada. Plusieurs rumeurs envoient le pilote de la flotte des Basses-Laurentides avec le club-école du Canadiens de Montréal, nouvellement situé à Laval. Rien n’est confirmé pour l’instant puisque l’Armada continue son parcours éliminatoire, mais ses récents succès pourraient lui permettre d’atteindre un niveau supérieur. On se répète, ce ne sont que des rumeurs, mais il n’y a jamais de fumée sans feu…