LHJMQ – Mon gala de fin d’année

Par Max Lalonde,

Sans grande surprise, les Huskies de Rouyn-Noranda ont remporté les grands honneurs de la LHJMQ. Domination totale et complète dès le jour 1 de cette saison qui fût assez bien garnie côté rebondissements. Je profite des jours qui nous restent avant le début de la Coupe Mémorial à Red Deer pour donner quelques prix imaginaires à des individus ou des équipes qui se sont démarqués.

 

ATHLÈTE DE L’ANNÉE : FRANCIS PERRON, HUSKIES DE ROUYN-NORANDA

Du début de l’année à la fin de la Coupe du Président il aura été un facteur de changement. Au-delà de ces 108 points accumulés durant les 62 matchs qu’il a disputés au calendrier régulier, Perron a été un capitaine exemplaire. Tous à Rouyn-Noranda s’entendent pour dire qu’il a été la voix des Huskies cette saison. Une chose que j’ai énormément appréciée chez le natif de Rosemère c’est la façon qu’il avait de répondre aux questions en entrevue. Il a connu une année exceptionnelle et souvent les journalistes lui parlaient de ses éloges et de ses prouesses. À CHAQUE fois, Perron rendait hommage à ses coéquipiers. Jamais il n’a parlé au « je », il parlait au « nous » et ce «nous» là, c’est les Huskies. Un capitaine exemplaire, impliqué dans la communauté, auprès des jeunes. Pour moi, le succès d’un athlète passe par bien d’autres choses que ses performances sur la glace. C’est la raison pour laquelle j’ai préféré Perron sans hésiter à Conor Garland. Malgré tout le talent qu’il possède, son attitude méprisante et les pièces de théâtre d’été auquel il nous a conviés en se garrochant par terre dès qu’il se faisait brasser un peu, m’ont vraiment agacé.

Francis Perron un gars qui aura marqué Rouyn-Noranda. Bravo!

LE MOMENT MAGIQUE DE L’ANNÉE : L’ARMADA ÉLIMINE LES FOREURS DE VAL D’OR

J’y étais. Centre d’excellence Sports Rousseau, match numéro 6, ambiance indescriptible. Les Foreurs sont dans les câbles, à la grande surprise de tous. Les hommes de Joël Bouchard qui étaient des enfants en septembre sont devenus des hommes au terme de cette série-là. Les histoires d’équipes cendrillons sont toujours intéressantes. Surtout celle de l’Armada. Formation décimée par les blessures, beaucoup moins talentueuse que celle de Mario Durocher, mais avec comme arme principale : le « commitment ». Ce que j’ai vu ce soir-là sur la patinoire à Boisbriand était un peu irréel. Du hockey comme on en voit peu. 20 gars qui rament dans la même direction, avec un but commun, choquent le monde du hockey. Évidemment, la présence de Samuel Montembault entre les poteaux a été un facteur dans la victoire, mais ce que Joël Bouchard a réussi à aller chercher des gars c’est extraordinaire. L’Armada de Blainville-Boisbriand a privé l’Abitibi d’une série Huskies-Foreurs, série dont tout le monde parlait depuis Noël. J’ai vu des joueurs des Foreurs en larmes après le match dans les couloirs du Centre d’Excellence. Ils retournaient chez eux dans l’incompréhension la plus totale. Plusieurs avaient compris… Ça s’appelle, la magie du hockey.

LA SURPRISE DE L’ANNÉE : MAXIME COMTOIS DES TIGRES DE VICTORIAVILLE

60 points en 62 matchs. 16 ans. 60 points… Le numéro 44 des Tigres termine l’année avec +4 dans un club qui se situe dans le milieu de peloton au chapitre des buts accordés. Remarquable. Près de 50% au cercle de mise en jeu, utilisé dans des situations importantes, le troisième choix au total de l’encan 2015 a eu un impact immédiat dans les Bois-Francs. Je l’ai interviewé au début de l’année et j’ai tout de suite senti que les Tigres venaient de s’approprier un individu de qualité, bien éduqué, qui sera un visage important dans les ligues lors des prochaines années. J’ai déjà hâte de voir Maxime Comtois à 18 ans. Un seul mot me vient en tête : domination!

LE MOMENT LOUFOQUE DE L’ANNÉE : LA CANETTE DANS LA FOURCHE

Mi-février, les Huskies de Gilles Bouchard sont en visite à Blainville. L’arbitre d’expérience Dominick Bédard décerne une pénalité à Francis Perron. En s’approchant du banc du marqueur pour procéder à l’appel de la pénalité, un partisan envoie une canette de bière en direction de l’homme zébré. Comme si c’était arrangé, le projectile atteint Bédard directement dans les parties, de quoi ébranler l’arbitre pour quelques minutes.

http://www.tvasports.ca/2016/02/11/une-cannette-la-ou-ca-fait-mal

 

Dans tout le professionnalisme qu’on lui connait, le descripteur des matchs de l’Armada de Blainville-Boisbriand, Anthony Marcotte qui prend quelques secondes avant de réaliser ce qui vient de se produire, tente de décrire la scène un peu surréaliste. Plus tard, l’histoire nous dira que c’est le frère de Perron l’auteur du lancer de la canette. Maintenant que c’est derrière nous, nous pouvons regarder la vidéo avec le sourire.

LE PÉTAGE DE COCHE DE L’ANNÉE : BOKONDJI IMAMA DÉFEND JOE VELENO

Imama avait dit en début de saison qu’il serait le protecteur du jeune Veleno. Il aura respecté sa parole jusqu’au bout. En décembre, Kelly Bent des Mooseheads a tenté de s’en prendre à Veleno. Imama, a sauté du banc pour s’en prendre à Bent. La terreur de la LHJMQ qui quitte le banc pour s’en prendre à toi, ce n’est pas un moment heureux. Le genre de moment où t’es heureux de voir les juges de ligne s’en mêler…

 

 

Quelle saison ça aura été! Vraiment! Bonne Coupe Mémorial! À l’an prochain!

Article précédent Entrevue LHJMQ: Louis Robitaille, entraineur-chef Suivant Prédiction : la grande finale
LHJMQ 76 dans la série

N’arrêtez pas votre lecture!

Voici d’autres articles qui pourraient vous plaire:

Nouvelles

Transaction LHJMQ 2018 : Le bilan

Encore une fois cette année, des dizaines de joueurs du circuit Courteau ont changé d’adresse dans l’objectif d’aider leur nouvelle équipe à performer. Cette période…

shares
comments
Nouvelles

Joyeux noël et bonne année !

Parce que noël devient synonyme de trêve pour les joueurs et entraîneurs du circuit, les fêtes représentent une rare chance de retourner au bercail dans…

shares
comments

Ça vous inspire?

Voici ce qui se trouve près de vous sur Kijiji en ce moment.

Vous en voulez plus?

Découvrez toute la sélection d’annonces sur Kijiji.

Voir les annonces