Survol des 2 premiers mois d’activités dans LHJMQ : Surprises, déceptions et mea-culpa.

Remparts de Québec
Après plus de deux mois d’activités, le classement de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec commence à prendre forme.

Certaines équipes qui trônent au sommet représentent certaines surprises alors que d’autres qui sont en fin de peloton représentent déjà des déceptions. Moi le premier! Je me dois de faire un mea-culpa puisque la tendance actuelle de la ligue est très loin de me donner raison concernant mes prédictions ultérieures. Alors chères lectrices et chers lecteurs considérez cet article comme un portrait du circuit Courteau, mais également comme une demande de rédemption de ma part.

Les surprises  

            Tout d’abord, les Diables rouges de Québec représentent pour moi une grande surprise. Se situant généralement dans la 2e moitié du classement depuis leur dernière participation à la Coupe Memorial, les hommes de Philippe Boucher occupent le tout premier rang du classement de la LHJMQ (au moment d’écrire ces lignes).  Les performances de Matthew Boucher sont certainement un facteur important quant au succès de l’équipe comme en démontre ses statistiques (28 points en 22 matchs). Les Remparts seront à prendre au sérieux pour la suite des choses. Continuons maintenant avec les Wildcats de Moncton. Dans mon esprit, cette équipe devait passer une période de reconstruction importante cette saison. Pourtant, c’est tout le contraire puisque Moncton occupe le 3e rang du circuit. Le travail offensif  de Mika Cyr et Jeremy McKenna en est certainement pour quelque chose. Il faut également faire mention honorable au gardien Mark Grametbauer qui occupe le premier rang (à égalité avec Dereck Baribeau des Remparts de Québec) de la ligue chez les cerbères pour le nombre de victoire avec 12. Finalement, nos amis du Bas-Saint-Laurent représentent également une belle surprise. Bien qu’ils détiennent un joueur d’exception en Alexis Lafrenière, très peu de gens les voyaient occuper le 5e échelon de la LHJMQ après deux mois. De plus, le concept d’équipe à Rimouski semble s’être bien installé. Il sera intéressant de voir ce que l’Oceanic pourra faire d’ici la fin de la saison.

Les Déceptions

            Ma plus grande déception à ce stade-ci de la saison est très certainement les performances des Tigres de Victoriaville. Considéré par plusieurs comme l’équipe aspirante à la Coupe du Président, les hommes de Louis Robitaille déçoivent énormément avec une fiche de 9 victoires, 10 défaites et 1 défaite en prolongation, ce qui les placent au 15e rang.  La faible production à l’attaque de Pascal Laberge et le rendement du gardien Tristan Côté-Cazenave (pourcentage d’efficacité de 896 et moyenne de buts alloués de 3.33)  font certainement parti des raisons qui expliquent les insuccès des Tigres depuis le début de la campagne. Finalement, le Drakkar de Baie-Comeau. Bien qu’il n’y a pas de place à la panique, je m’attendais à une plus grande domination de ceux-ci. Comprenant des joueurs importants comme les Joly et compagnie, le Drakkar devra continuer son ascension dans sa quête du sommet du classement de la LHJMQ d’ici la fin mars. La bonne nouvelle, c’est qu’il reste énormément de hockey à jouer.